JEUDI 28 NOV. 2024 > 19 h 30

Auditorium M. Pic, Hôtel du Département

 » La jeunesse et le principe de laïcité « 

Iannis Roder, historien

Aujourd’hui, une partie conséquente de la jeunesse française semble ne plus adhérer au principe de laïcité, le considérant comme portant atteinte aux libertés individuelles voire « discriminant » et contrariant les individus dans leur volonté d’afficher leur appartenance religieuse. Quels sont les enjeux que recouvre cette défiance pour la laïcité perceptible dans une partie de la jeunesse et quels en sont les ressorts ? Quelles solutions l’école mais également la société pourraient avancer et mettre en oeuvre pour enseigner le principe de laïcité et y faire adhérer ? Comment faire entendre qu’il est un cadre qui garantit la paix civile ?

Entretien avec Iannis Roder et Jean-Pierre Sakoun, président d’Unité Laïque

« Démocratie et laïcité sont identiques » disait Jean Jaurès à Castres en 1904. Or, aujourd’hui, une partie conséquente de la jeunesse française semble ne plus adhérer au principe de laïcité, le considérant comme portant atteinte aux libertés individuelles voire « discriminant » et contrariant les individus dans leur volonté d’afficher leur appartenance religieuse. S’agit-il d’un effet d’âge ou bien d’un effet de génération ? Car si Jaurès a raison et que nous sommes face à un effet de génération, un « air du temps » qui dure pour le dire autrement, c’est bien notre modèle d’organisation politique qui, tôt ou tard, se trouvera menacé. Quels sont les enjeux que recouvre cette défiance pour la laïcité perceptible dans une partie de la jeunesse et quels en sont les ressorts ? Quelles solutions l’école mais également la société pourraient avancer et mettre en oeuvre pour enseigner le principe de laïcité et y faire adhérer ? Comment faire entendre qu’il est un cadre qui garantit la paix civile ? C’est à ces questions que cet entretien tentera d’apporter des réponses.

En partenariat avec
Unité Laïque

Total Views: 19Daily Views: 1